En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Louis Denayrouze

Louis Denayrouze

Publié le jeudi 6 mai 2010 10:53 - Mis à jour le mardi 8 octobre 2013 19:02

 

Louis Denayrouze est né à ESPALION le 17 mai 1848. Il a fait ses études au Collège d’Espalion puis au Lycée de Rodez. Il entre au Lycée St Louis de Paris pour préparer les Grandes Ecoles. Il sortira diplômé de l’Ecole Polytechnique. Il invente l’aérophore en 1872. Il participe ensuite à la mise au point du scaphandre à casque inventé par un de ses frères, Auguste, et Benoît Rouquayrol. Il le dote de la lampe à pétrole sous-marine et du téléphone.
 
En 1877 pour l’inauguration de l’Avenue de l’Opéra à Paris « plus de cinq mille personnes contemplent l’essai heureux de l’emploi de la lumière électrique tenté par MM. Denayrouze et Jablochkoff ». Louis Denayrouze fut ainsi à l’origine du premier éclairage urbain à l’électricité dans le monde. Il prônait aussi le développement de l’énergie gratuite par excellence : l’énergie solaire.
 
Dans les années 1890 il invente un nouveau système d’éclairage au gaz, connu sous le nom de Bec Denayrouze.
Mais Louis Denayrouze n’a pas été qu’un scientifique. Proche d’Alexandre Dumas Fils, son œuvre littéraire est aussi remarquable : « La Revanche Fantastique » » histoire imaginaire, des poésies, des rondeaux, « La Belle Paule », petite pièce en vers, « Mademoiselle Duparc », comédie, « Régina Scarpi », drame… Son ouvrage « Des aérophores et de leur application au travail des mines » lui valut le prix Montyon décerné par l’Académie des Sciences, ce qui lui fit dire : « La seule famille à laquelle ce prix restera acquis en entier sera la famille aveyronnaise ».
 
Il mourait subitement à 62 ans, le 10 janvier 1910